Skip to content

BILAN

Mission Chine 2018

08 Juil 2018

Une délégation économique genevoise s’est rendue en Chine, du 30 juin au 8 juillet 2018. Ce séjour stratégique, dont j’ai incarné la dimension politique, constituait le pendant asiatique de la mission qui s’est déroulée en 2017, aux Etats-Unis et dans la Silicon Valley. Comme pour chaque voyage de cette nature, l’objectif prioritaire était d’accompagner les entreprises genevoises – plus d’une trentaine de sociétés et de porteurs de projets – dans leur croissance à l’international. Ceci, à la faveur d’un programme dense et intense, conjuguant des échanges au sommet, des repérages sur le terrain, sans oublier des séminaires interactifs et des séances B2B.

Un bain numérique

Cette visite officielle s’est déroulée en même temps que l' »Innovation Week », organisée par l’Ambassade suisse à Pékin. Conduite en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, ainsi que la Chambre économique Suisse-Chine, elle avait essentiellement pour tonalité les nouvelles technologies, dont les acteurs chinois du capital-risque et de l’investissement. Une trentaine de rencontres de haut niveau ont donc été organisées avec notamment Green Pine Capital Partner et Essence Securities. J’ai notamment pris part à des visites de X.Factory, le hub de Shenzhen dédié au prototypage, de DJI, le leader mondial des drones et de l’Université de Tsinghua, l’une des plus prestigieuses Facultés du pays, dont sont issus de nombreux décideurs chinois, comme le président Xi Jinping.

Cette délégation genevoise a également participé à des rencontres stratégiques, avec les hauts-cadres de Huarun, spécialiste du séquençage de l’ADN, les responsables de l’accélérateur HAX ou encore la direction de Tencent (géant chinois des réseaux sociaux, du commerce et des jeux en ligne), en passant par les dirigeants d’Alibaba et de Didi (le « Uber » chinois).

Laboratoire de l’industrie 4.0

Bilan de cette immersion en république populaire de Chine: la stratégie du gouvernement chinois et les grandes lignes de son programme de promotion technologique dénommé Made in China 2025 ont pu être cernés. L’expérience s’est notamment soldée par la signature de plusieurs accords – de nature académique, financière et commerciale (nouvelle route de la soie, autrement appelée « One Belt, One Road »). Ce séjour nous a également permis de nous inspirer du dynamisme asiatique en matière d’innovation. Mais aussi et surtout, de renforcer les relations économiques de notre canton, avec l’un des laboratoires d’idées les plus emblématiques de la 4e révolution industrielle.

SONY DSC
Scroll To Top